LEZOHTML

Menu

Catégorie : Uncategorized

Le passage de WhatsApp à Signal, les utilisateurs ne savent pas dans quoi ils s’engagent

Suite aux nouvelles conditions d’utilisations de WhatsApp (qui posent surtout problème pour les non-européens, comme je l’explique ici), les gens se ruent sur Signal.

Signal est une application de messagerie sécurisée, recommandée par Edward Snowden depuis des années. Les récentes actualités ont d’ailleurs démontré que le chiffrement de Signal était bien sécurisé. Je l’utilise à titre personnel depuis 6 ans maintenant et je ne peux que la recommander.

Cependant, le passage à Signal risque d’être éphémère, les gens sont habitués aux applications des GAFAM, où ils savent qu’ils trouveront une majorité de leurs amis. Cela fait des années que j’essaye de faire passer les gens de ma famille sur Signal en leur expliquant que s’ils veulent que l’on discute, surtout pour les sujets liés à mes fonctions, ce ne sera pas avec WhatsApp. Mais personne de ma famille n’a fait l’effort et j’ai seulement convaincu quelques amis qui n’utilisent plus l’application aujourd’hui. Et c’est ce qui va arriver à ces nouveaux utilisateurs, le manque de leurs contacts sur l’application va les faire fuir ou abandonner l’application.

De plus, les sociétés comme celles qui développent Signal n’ont pas le budget de Facebook (WhatsApp & Messenger), et ne peuvent donc pas proposer des fonctionnalités similaires, souvent aimées du grand public. La fonction d’appel vidéo de groupe est par exemple très récente sur Signal.

L’autre problème que je vois avec ce passage massif à Signal est économique. Les utilisateurs sont habitués aux applications gratuites, dont nous savons à quel prix nous les payons avec nos données personnelles et ne voient donc pas l’intérêt de payer pour une application. Outre le fait que Signal soit gratuit, la société qui développe l’application doit se rémunérer et payer ses développeurs. Leur modèle se base sur les donations. Malheureusement aujourd’hui peu de personnes soutiennent ces services proposés gratuitement qui se basent sur les dons des utilisateurs. C’est le cas de Wikipedia par exemple, utilisé par des millions de personnes, mais qui peine chaque année à trouver les fonds nécessaires pour payer les nombreux serveurs. Étant un grand utilisateur et un petit peu contributeur à mes heures perdues, j’essaye de verser au moins 50€ chaque année à la Wikimedia Foundation. Les applications Free-to-use sont devenus une habitude, on ne dépense plus d’argent sur les stores ou seulement pour débloquer des achats in-app souvent pour les jeux. Je vous invite d’ailleurs à regarder cette conférence (Youtube) sur les jeux mobiles à laquelle que j’ai pu assister.

Il va donc falloir pousser les utilisateurs à s’engager pour financer les applications qu’ils utilisent, surtout quand cela est dans leur intérêt. J’essaye encore de convaincre les gens autour de moi de financer ce type de projet. Je vais d’ailleurs de ce pas faire un don de 20€ à Signal et je vous invite, si vous en avez les moyens bien entendu, de le faire aussi.

WHATSAPP : Que se passe-t-il ? C’est quoi ce message ?

WhatsApp est une application de messagerie instantanée, chiffrée de bout-en-bout (seul le destinataire peut lire le contenu de votre message, pas même WhatsApp).

Si vous avez installé la dernière version de l’application WhatsApp, vous avez dû tomber sur ce message :

Capture d’écran WhatsApp

Que veut-il dire ?

Dans le cadre du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), les sociétés européennes doivent avoir votre accord pour utiliser / revendre / exploiter / traiter vos données personnelles. Cette page sert donc à donner votre accord à Facebook d’utiliser vos données via votre application WhatsApp.

WhatsApp ajoute dans leur nouvelle version des Conditions d’utilisation que les services tiers et les autres produits de la société Facebook peuvent avoir accès aux données suivantes :

  • Nom
  • Numéro de téléphone
  • Contacts
  • Identifiants et données publicitaires
  • Achats
  • Localisation
  • Contenu utilisateur (galerie photos / documents / vidéos)
  • IP

Ces données, nous les donnions déjà à WhatsApp, nous avions accepté leurs conditions d’utilisation lors de l’inscription. Mais rien ne va changer pour les européens le 8 février 2021, le message s’adresse surtout pour les pays où le RGPD n’existe pas. Votre compte ne sera donc pas désactivé si vous n’acceptez pas les nouvelles conditions.

Cependant, il ne faut pas oublier que WhatsApp est une filiale de Facebook et que ces données sont fournies aux annonceurs par exemple. La politique de donnée de Facebook, même si elle est conforme au RGPD, reste intrusive. Je vous propose donc des alternatives à WhatsApp que tout le monde peut utiliser :

Signal (software) - Wikipedia

Signal : c’est une application de messagerie chiffrée (de bout-en-bout (seul le destinataire peut lire le contenu de votre message, pas même Signal) qui ne nécessite que votre numéro de téléphone (cela permet à vos amis de vous retrouver). Vous pouvez y créer des groupes et faire des appels vidéos, comme sur WhatsApp. Disponible sur iOS et Android.


Telegram : application de messagerie chiffrée. Elle est surtout utilisée pour les conversations de groupe avec beaucoup de monde. Disponible sur iOS et Android


Session - Private Messenger - Apps on Google Play

Session : Pour ceux qui veulent garder leur vie privée au niveau extrême, il existe Session qui transite par le réseau Locki (réseau où chaque connexion passe par plusieurs nœuds pour cacher votre IP / localisation). Pas besoin de numéro de téléphone, l’application vous génère une adresse (voici la mienne : 0579e87eac8c9251fb2d5d098778d19ae38725627ffb3b2062e34af6f7cbdde51c). Disponible sur iOS et Android

[UPDATE] Ma vie sans Google

Cette article est une mise à jour de mon article du même nom publié en 2017.

Le moteur de recherche (Google.fr/com):

Les infos : vos recherches donc centres d’intérêts, achats, voyages, sites visités, …

Se passer de Google Search a été le choix le plus difficile, on ne peut pas nier que les résultats de Google sont les plus pertinents, surtout lorsqu’on travaille dans l’IT.
Je suis passé par Qwant il y a quelques années et je n’était pas convaincu par les résultats. Depuis, il y a eu une forte amélioration. Je l’utilise principalement au travail. Il répond à 90% de mes recherches.

J’utilise DuckDuckGo sur mes outils personnels. Il est très puissant et répond toujours à mes requêtes de façon pertinente.

Les emails (GMail) :

Les infos: vos contacts, échanges, pièces jointes, destinataires/envoyeurs fréquents, …

Toute ma vie était stockée sur GMail : mes factures, mes abonnements, mes comptes personnels, ma banque, mes médecins, … C’était ma boîte mail principale, j’ai du changer sur tous mes comptes mon email afin de recevoir sur la nouvelle.
J’utilise de temps en temps ma boite ProtonMail pour des besoins très spécifiques en terme de confidentialité des échanges.

J’utilise toujours mes adresses emails avec mes noms de domaines, j’ai donc des adresses spécialisées pour le blog genre xxx@lezohtml.eu et des plus professionnelles du type contact@prenom-nom.fr. Elles sont hébergées avec mon blog chez Proxgroup.

Je n’utilise donc plus l’application Inbox sur mon portable mais K9mail . Sur PC, j’ai toujours Thunderbird.

Le cloud / les docs / le calendrier (Google Cloud / Docs-Sheets / Calendar) :

Les infos : vos fichiers et leur contenu, photos, dossiers, lieu de rendez-vous, personnes présentes lors d’un événement, …

J’utilise une instance Yunohost sur un VPS OVH. J’ai donc mon propre serveur Nextcloud avec mes fichiers.

Les cartes (Google Maps) :

Les infos: tracabilité de vos déplacements, lieux visités, itinéraires, localisation, ..

Il existe une merveille niveau alternative à Maps qui est open-source c’est OpenStreetMap. Je me sers de cet outil lorsque je cherche une rue pour un rendez-vous ou un lieu de vacance.
Pour ce qui est du GPS sur mobile, j’utilise OSMand (utilisable aussi hors-ligne).

Le mobile (Android) :

Les infos : votre position, vos discussions vocales et écrites, calendrier, documents, micro et caméra, …

J’ai enfin pu me débarrasser de mon Huawei… J’ai depuis février 2020, un Google Pixel 3 avec GrapheneOS d’installé. GrapheneOS est une ROM basée sur dur Android pur (sans Gapps) avec la possibilité de reverrouiller le bootloader après l’installation. C’est une distribution recommandée par Edward Snowden.

Je télécharge mes applications sur FDROID, un gestionnaire de packets libre où l’on peut trouver de nombreuses applications. J’ai donc K9Mail pour les emails, OpenCamera pour les photos, Etar pour le calendrier, Wallabag pour les articles en hors-ligne, Wikipedia, Slide pour Reddit, Signal et Silence pour les messages.

Tout ce que je ne peux pas trouver sur FDROID se trouve sur AuroraStore. Ainsi je peux avoir l’appli FranceInter, Protonmail, Twitter, …

Point après 100 articles EDAW

Ça y est, nous avons passé la barre des 100 articles postés sur EDAW. C’est avec une grande fierté que je vous présente mes remerciements pour cette aventure. Je voudrais remercier Marco et Niels qui ont contribué à ce projet.

100 épisodes ça fait plus de 150 heures de travail, environ 150 000 caractères, 6 000 emails envoyés et surtout 100 sujets différents que nous avons aimé présenter.

Je vais vous présenter ensuite différents points sur cette évolution de façon technique, personnelle, statistique, ….

Technique :

(Ici, je vais utiliser la première personne, étant le seul à m’occuper de la partie technique.)

SendinBlue:

J’utilise toujours la même solution pour l’envoi des emails. Après un léger doute lors du lancement j’ai préféré resté sur SendinBlue. La limite de la formule gratuite de 300 emails par jour me convient toujours. Ce qui pouvait me faire changer d’avis c’est la programmation des emails. En effet, les personnes inscrites à la newsletter entre le moment où je programme l’email et l’envoie ne sont pas incluses dans la liste d’envoi. Je pensais que cela allait être un problème mais il faut dire que je suis redescendu sur Terre après le peu d’inscription que nous avons eu. Et puis je me suis dis que ce n’était pas si grave. Aujourd’hui le problème est presque résolu, le décalage horaire entre la France et le Canada (6h) me permet de programmer mon article presque au dernier moment. 

Nous avions eu quelques soucis d’emails qui arrivaient dans les spams (chez Gmail et Microsoft). Le soucis a été corrigé avec l’auto-signature des emails avec le domaine (DKIM).

Airtable :

C’est clairement mon outil fourre-tout. Il me permet de noter mes idées, de mettre les articles programmés ou envoyés. C’est aussi lui qui gère le tableau présent sur le site, comme ça c’est automatiquement mis à jour.

Scribens :

Il reste notre principal allié. Il nous permet de corriger les fautes les plus grossières. Cela n’empêche pas qu’il en reste, et c’est ce qui nous a été reproché dans l’enquête que nous avons envoyé. Nous en sommes sincèrement désolé et nous nous efforçons de faire au mieux.  

Site web :

Alors là, il y a eu du changement. J’ai complètement abandonné WordPress. Il n’était pas du tout adapté aux mobiles, l’inscription ne fonctionnait pas toujours et n’était pas forcément clair. J’ai donc repris le code à la main pour faire ce que je voulais. Il est maintenant en ‘one-page’ et on peut y retrouver toutes les informations sur les sujets, les articles publiés, un email d’exemple et les mentions légales en règle avec la Règlement général sur la protection des données (RGPD).

 

Personnel :

Sur le plan personnel j’ai beaucoup appris. Effectivement traiter plus de 100 sujets a permis à ma culture personnelle de monter en flèche. C’est même un régal de découvrir chaque jour un nouveau sujet.

J’ai aussi dû me créer une nouvelle habitude. Chaque soir en rentrant du travail je devais écrire et publier cet article pour le lendemain. C’est parfois compliqué, il faut prévoir que l’on va sortir le lendemain au cinéma, qu’on mange chez des amis, qu’on rentre tard du travail, … Il m’est arrivé plusieurs fois d’emprunter l’ordi des amis chez qui j’étais pour publier un article en plein milieu de la nuit. Cela aujourd’hui est presque impossible, avec le décalage horaire, l’article doit être publié avant minuit.

Il faut aussi penser au moment où on a pas le moral, pas envie, on est fatigué, … C’est ce qui a provoqué les grosses coupures d’articles en Août/Septembre et Novembre. J’étais en plein dans les papiers, le déménagement pour le Canada que je n’ai pas pris le temps d’écrire. Aujourd’hui nous sommes 2-3 à écrire, ce qui nous permet de répartir les articles et de prévoir si on ne peut vraiment pas écrire.

 

Statistiques :

A ce jour, nous avons 70 inscrits à la mailing-list. Ce n’est pas beaucoup, mais suffisant pour nous motiver à écrire. Le cercle restreint des amis et de la famille s’est élargie et nous avons maintenant de complets inconnus inscrits.

Les statistiques de lecture sont moyennes, mais selon certains collègues makers, elles sont normales. La moyenne de lecture se trouve entre 38 et 42%. Ils sont cependant souvent ouvert deux fois. Le temps de lecture est d’environ 18 heures, c’est à dire que l’email est ouvert 18 heures après sa réception.

Nous avons lancé, pendant la période des fêtes, un sondage rapide afin de demander aux gens ce qu’ils pensaient d’EDAW. Je vous montre aujourd’hui en toute transparence les réponses (anonymes) à ce formulaire.

Rapport EDAW

Les entrées libres traitent des points suivants :

  • Les sujets sont variés
  • Présence de fautes d’orthographe
  • Envoi parfois irrégulier des emails

Le mot de la fin :

C’est un réel plaisir de vous écrire chaque jour et nous vous remercions grandement pour la confiance que vous avez eu en nous. N’hésitez pas à parler d’EDAW autour de vous et de partager un maximum le lien d’inscription : edaw.fr

Projet : edaw.fr

Bonjour à tous,

J’ai lancé mon projet Edaw le 28 mai, je voulais donc faire un petit retour avec vous sur les outils que j’utilise, présenter mon projet et mes statistiques.

Le projet a émergé dans ma tête il y a quelques temps déjà, je cherchais un moyen d’avoir des articles Wikipedia intéressants de temps en temps. Je voulais aussi un moyen de résumer chaque page et avoir les éléments les plus importants. Ce type d’outils n’existant pas, j’ai décidé de lancer le miens : une newsletter quotidienne (du lundi au vendredi) avec chaque jour un article Wikipedia résumé.

Pour résumer le projet Edaw, c’est une newsletter qui arrive tous les matins à 6h avec un sujet Wikipédia que nous avons choisi. Il peut traiter des faits historiques, des personnages célèbres, des animaux, de la science, … Les sujets ne sont pas fermés et nous allons chercher à approfondir dans plus de sujets, comme en sciences par exemple. Nous nous opposons fermement à toute forme de discrimination racial, sexuelle, ethnique ou religieuse dans nos sujets car cela ne correspond pas à nos valeurs.

Les outils utilisés :

Site web :

Pour ce qui est du site web, il tourne sur du WordPress. Il est vrai que j’ai fait le site un peu rapidement et il a quelques défauts. Il ne me plaît pas et je vais bientôt changer afin de pouvoir faire ce que je veux avec. Il sera fait à la main, afin que ce soit plus propre et que le chargement soit plus rapide.

Newsletter :

La newsletter est envoyée par SendinBlue, un prestataire francais d’emailing et de campagne SMS. Nous utilisons actuellement la version gratuite qui permet d’envoyer 300 emails par jour, de personnaliser nos templates d’emails, de créer le formulaire d’inscription et de désinscription, les statistiques, …

Nous avons des statistiques journalières qui permettent de voir combien de personnes ont lu l’email, cliqué sur le lien ou ceux qui se sont désinscrits.

Airtable :

Airtable c’est notre outil de gestion de publication. Il nous permet de préparer les prochains articles à être envoyés et de publier sur le site les articles déjà envoyés. Il permet de faire beaucoup de chose que je n’ai pas encore exploré.

Scribens :

Comme nous ne sommes jamais à l’abri de faire des fautes d’orthographe, nous utilisons Scribens afin d’en faire le moins possible.

Statistiques :

Nous en sommes qu’au début du projet, nous avons donc qu’une quarantaine d’inscrit. Mais nous sommes agréablement surpris par le taux d’ouverture qui est d’environ 54%. Peu de gens par contre vont visiter l’article Wikipedia en entier suite à la lecture de l’email (souvent 1 seul).

Le meilleur retour reste les messages qu’ont nous envoie pour nous dire que notre projet plaît.

 

Pour ceux qui ne sont pas encore inscrits, je vous laisse visiter le site web edaw.fr afin de remédier à tout cela.

Enigmbox – L’appli qui vous fait découvrir votre téléphone

Je parle rarement sur le blog des applications mobiles et surtout des jeux. D’une part parce que j’utilise que très peu d’application mobiles, cela se restreint aux emails, réseaux sociaux, fichiers, actualités et GPS, d’autre part, j’utilise très peu mon téléphone pour jouer.

Mais j’ai fait une découverte récente en ouvrant le PlayStore : EnigmBox. Cette application est un jeu qui vous permet de découvrir les différentes fonctionnalités de votre téléphone : gyroscope, le son, le tactile bien sur, les vibrations, la navigation, les emails, l’appareil photo … tout cela mixé avec des énigmes parfois assez difficiles. Il n’est pas rare de bloquer au moins 10 minutes sur une énigme. Je suis devenu accro à ce jeu et je l’ai “terminé” en quelques heures. Je n’ai plus qu’à attendre les énigmes quotidiennes.

 

Pour le moment le jeu est composé de 56 énigmes, d’autres sont en développement. Le but à chaque fois et de découvrir une solution ou trouver un petit cœur sur lequel il faut appuyer. Un vrai moment de détente et de réflexion.

 

L’application est gratuite mais vous pouvez acheter des énigmes supplémentaires ou des indices :

 

Comme vous le savez, je n’aime pas donner mes infos à Google, du coup je ne peux pas acheter d’autres énigmes (il faut mettre sa carte sur le Store), du coup j’ai envoyé un email au développeur (qui est français) afin de lui faire un petit don. Je vous invite à en faire autant si vous avez aimé le jeu (via l’application mobile ou le site du développeur).

Festival D – DIY / Débrouille / Fablab

Hello,

Petit retour sur le Festival D qui s’est déroulé ce week-end au théâtre Le Quai à Angers. Ce festival basé sur le monde du fablab, du DIY et de la débrouille a accueilli plus de 2 000 visiteurs samedi (on attend encore les chiffres du dimanche).

Je tiens à remercier l’association Ping de Nantes qui a organisé le festival et qui a permis le bon déroulement du week-end pour nous les bénévoles et les visiteurs.

Nous avons vu de tout : des robots autonomes, des imprimantes 3D, des brodeuses, des jeux imprimés en 3D, des jeux rétros, de la Pi et de l’Arduino à tours de bras, des meubles en palettes, … Nous avons eu le droit à beaucoup de créateurs du Pays de la Loire et de plus loin encore.

 

Source Twitter @marie_albe

Source Twitter @mathieudelalle

 

Des créations de tous les genres :

 

Source festivald.net

Source Twitter @openfabrick

 

Pour tous les âges :

Source Twitter @villeintelmag

 

Source Twitter @ernchemillois

 

 

Pour finir, ce festival à été une super expérience où j’ai pu rencontrer de super acteur du monde des Makers.

Vivement dans deux ans !