LEZOHTML

Menu

L’écologie c’est aller chez Mamie

Quand on y pense, c’est notre génération et celle de nos parents qui consomment le plus. Nous achetons des tonnes de vêtements dont on ne sait pas quoi faire, on change de téléphone, de télé, on va au fast-food, … Tous ces gestes de notre quotidien sont en fait un désastre pour l’environnement et pour les autres. Après réflexion, finalement, les gestes simples pour devenir écolo, se trouvent quand on va chez Mamie.

Serviette en tissu :

Quand on est invité à manger chez mamie, déjà on mange bien et équilibré mais en plus on fait attention à l’environnement. En effet, les serviettes en papier et le sopalin participent à la déforestation. Sans compter le nombre de litres d’eau utilisé pour la fabrication, les produits pour blanchir, … La serviette en tissu de mamie (avec porte-serviette) permet de réduire son empreinte environnementale et surtout elle est utilisable à l’infini.

Mouchoir en tissu :

Mamie a toujours un mouchoir qui traîne dans sa poche, son sac ou dans la manche. On trouvait ça sale quand on était petit, mais finalement ce point rejoint le précédent, on économise du papier et de l’eau. Souvent mamie l’a fabriqué elle-même avec tes anciens tee-shirts, des chemises ou des draps ce qui rajoute un côté mignon et nostalgique.


On ne gaspille pas la nourriture :

Souvent papy et mamie sont d’accord sur ce point, on fini ce qu’il y a dans notre assiette. Pas besoin de faire la tête, essayer de cacher sous la table, dire qu’on n’aime pas les épinards, tu manges, un point c’est tout. Selon cet article du Monde, nous jetons en moyenne 29 kg de déchets alimentaire, ce qui équivaut à un repas par semaine pendant un an. Alors chez mamie, on ne gaspille pas, s’il reste à manger, on le mangera ce soir ou demain, on en fait une salade ou on réchauffe. Pour ce qui est des fruits abîmés, ce n’est pas grave, elle va en faire de la compote ou de la confiture.


Réutilisation :

Je ne sais pas comment sont vos mamies, mais la mienne elle garde tout ! Du coup, quand on a besoin de repartir avec des restes ou des petits gâteaux, mamie sort une boite de glace Miko datant de 1995 qu’elle a gardé précieusement et hop, c’est bien emballé. Les vieux doudous sont dépecés (ça crève le cœur ça mamie !) pour en faire des coussins, d’autres peluches ou un chien de porte (économie de chauffage, c’est aussi ça être écolo).


Couture / tricot :

Pour continuer le point précédent, mamie elle sait coudre et c’est très utile. Un trou dans une poche, un ourlet à faire, fabriquer des torchons, remettre un bouton de chemise, en deux coups d’aiguille c’est fait. Ainsi, on évite de racheter un pantalon, il est comme neuf. Mamie, elle aime bien tricoter aussi, du coup, on a des pulls, des chaussettes, des écharpes et des mitaines, de quoi être prêt pour l’hiver. On évite alors d’acheter des trucs hors de prix fabriqué par enfants exploités à l’autre bout du monde. Certes, on fait travailler mamie, mais souvent elle ne dit pas non pour fabriquer un pull pour ses petits-enfants.


Jardin / potager:

Le rituel du repas chez mamie en été, c’est tomates et fraises du jardin, et on les aime. On sait alors d’où viennent les produits, on les a cueillis nous-même et on sait alors les savourer. Cultiver ses propres produits permet une traçabilité, de réduire les transports et d’éviter les engrais. Et quand on fait à manger, les déchets organiques vont directement au compost qu’on utilise pour faire pousser nos petits légumes, que la nature est bien faite.

J’imagine qu’il y a encore pleins d’exemples qui montrent que notre mamie est super-écolo, mais on a surtout vu ici que les gestes les plus simples pour réduire notre consommation, on les connaît. Il ne reste plus qu’à les appliquer à notre quotidien pour devenir à notre tour un peu plus vert.

Point après 100 articles EDAW

Ça y est, nous avons passé la barre des 100 articles postés sur EDAW. C’est avec une grande fierté que je vous présente mes remerciements pour cette aventure. Je voudrais remercier Marco et Niels qui ont contribué à ce projet.

100 épisodes ça fait plus de 150 heures de travail, environ 150 000 caractères, 6 000 emails envoyés et surtout 100 sujets différents que nous avons aimé présenter.

Je vais vous présenter ensuite différents points sur cette évolution de façon technique, personnelle, statistique, ….

Technique :

(Ici, je vais utiliser la première personne, étant le seul à m’occuper de la partie technique.)

SendinBlue:

J’utilise toujours la même solution pour l’envoi des emails. Après un léger doute lors du lancement j’ai préféré resté sur SendinBlue. La limite de la formule gratuite de 300 emails par jour me convient toujours. Ce qui pouvait me faire changer d’avis c’est la programmation des emails. En effet, les personnes inscrites à la newsletter entre le moment où je programme l’email et l’envoie ne sont pas incluses dans la liste d’envoi. Je pensais que cela allait être un problème mais il faut dire que je suis redescendu sur Terre après le peu d’inscription que nous avons eu. Et puis je me suis dis que ce n’était pas si grave. Aujourd’hui le problème est presque résolu, le décalage horaire entre la France et le Canada (6h) me permet de programmer mon article presque au dernier moment. 

Nous avions eu quelques soucis d’emails qui arrivaient dans les spams (chez Gmail et Microsoft). Le soucis a été corrigé avec l’auto-signature des emails avec le domaine (DKIM).

Airtable :

C’est clairement mon outil fourre-tout. Il me permet de noter mes idées, de mettre les articles programmés ou envoyés. C’est aussi lui qui gère le tableau présent sur le site, comme ça c’est automatiquement mis à jour.

Scribens :

Il reste notre principal allié. Il nous permet de corriger les fautes les plus grossières. Cela n’empêche pas qu’il en reste, et c’est ce qui nous a été reproché dans l’enquête que nous avons envoyé. Nous en sommes sincèrement désolé et nous nous efforçons de faire au mieux.  

Site web :

Alors là, il y a eu du changement. J’ai complètement abandonné WordPress. Il n’était pas du tout adapté aux mobiles, l’inscription ne fonctionnait pas toujours et n’était pas forcément clair. J’ai donc repris le code à la main pour faire ce que je voulais. Il est maintenant en ‘one-page’ et on peut y retrouver toutes les informations sur les sujets, les articles publiés, un email d’exemple et les mentions légales en règle avec la Règlement général sur la protection des données (RGPD).

 

Personnel :

Sur le plan personnel j’ai beaucoup appris. Effectivement traiter plus de 100 sujets a permis à ma culture personnelle de monter en flèche. C’est même un régal de découvrir chaque jour un nouveau sujet.

J’ai aussi dû me créer une nouvelle habitude. Chaque soir en rentrant du travail je devais écrire et publier cet article pour le lendemain. C’est parfois compliqué, il faut prévoir que l’on va sortir le lendemain au cinéma, qu’on mange chez des amis, qu’on rentre tard du travail, … Il m’est arrivé plusieurs fois d’emprunter l’ordi des amis chez qui j’étais pour publier un article en plein milieu de la nuit. Cela aujourd’hui est presque impossible, avec le décalage horaire, l’article doit être publié avant minuit.

Il faut aussi penser au moment où on a pas le moral, pas envie, on est fatigué, … C’est ce qui a provoqué les grosses coupures d’articles en Août/Septembre et Novembre. J’étais en plein dans les papiers, le déménagement pour le Canada que je n’ai pas pris le temps d’écrire. Aujourd’hui nous sommes 2-3 à écrire, ce qui nous permet de répartir les articles et de prévoir si on ne peut vraiment pas écrire.

 

Statistiques :

A ce jour, nous avons 70 inscrits à la mailing-list. Ce n’est pas beaucoup, mais suffisant pour nous motiver à écrire. Le cercle restreint des amis et de la famille s’est élargie et nous avons maintenant de complets inconnus inscrits.

Les statistiques de lecture sont moyennes, mais selon certains collègues makers, elles sont normales. La moyenne de lecture se trouve entre 38 et 42%. Ils sont cependant souvent ouvert deux fois. Le temps de lecture est d’environ 18 heures, c’est à dire que l’email est ouvert 18 heures après sa réception.

Nous avons lancé, pendant la période des fêtes, un sondage rapide afin de demander aux gens ce qu’ils pensaient d’EDAW. Je vous montre aujourd’hui en toute transparence les réponses (anonymes) à ce formulaire.

Rapport EDAW

Les entrées libres traitent des points suivants :

  • Les sujets sont variés
  • Présence de fautes d’orthographe
  • Envoi parfois irrégulier des emails

Le mot de la fin :

C’est un réel plaisir de vous écrire chaque jour et nous vous remercions grandement pour la confiance que vous avez eu en nous. N’hésitez pas à parler d’EDAW autour de vous et de partager un maximum le lien d’inscription : edaw.fr

Projet : edaw.fr

Bonjour à tous,

J’ai lancé mon projet Edaw le 28 mai, je voulais donc faire un petit retour avec vous sur les outils que j’utilise, présenter mon projet et mes statistiques.

Le projet a émergé dans ma tête il y a quelques temps déjà, je cherchais un moyen d’avoir des articles Wikipedia intéressants de temps en temps. Je voulais aussi un moyen de résumer chaque page et avoir les éléments les plus importants. Ce type d’outils n’existant pas, j’ai décidé de lancer le miens : une newsletter quotidienne (du lundi au vendredi) avec chaque jour un article Wikipedia résumé.

Pour résumer le projet Edaw, c’est une newsletter qui arrive tous les matins à 6h avec un sujet Wikipédia que nous avons choisi. Il peut traiter des faits historiques, des personnages célèbres, des animaux, de la science, … Les sujets ne sont pas fermés et nous allons chercher à approfondir dans plus de sujets, comme en sciences par exemple. Nous nous opposons fermement à toute forme de discrimination racial, sexuelle, ethnique ou religieuse dans nos sujets car cela ne correspond pas à nos valeurs.

Les outils utilisés :

Site web :

Pour ce qui est du site web, il tourne sur du WordPress. Il est vrai que j’ai fait le site un peu rapidement et il a quelques défauts. Il ne me plaît pas et je vais bientôt changer afin de pouvoir faire ce que je veux avec. Il sera fait à la main, afin que ce soit plus propre et que le chargement soit plus rapide.

Newsletter :

La newsletter est envoyée par SendinBlue, un prestataire francais d’emailing et de campagne SMS. Nous utilisons actuellement la version gratuite qui permet d’envoyer 300 emails par jour, de personnaliser nos templates d’emails, de créer le formulaire d’inscription et de désinscription, les statistiques, …

Nous avons des statistiques journalières qui permettent de voir combien de personnes ont lu l’email, cliqué sur le lien ou ceux qui se sont désinscrits.

Airtable :

Airtable c’est notre outil de gestion de publication. Il nous permet de préparer les prochains articles à être envoyés et de publier sur le site les articles déjà envoyés. Il permet de faire beaucoup de chose que je n’ai pas encore exploré.

Scribens :

Comme nous ne sommes jamais à l’abri de faire des fautes d’orthographe, nous utilisons Scribens afin d’en faire le moins possible.

Statistiques :

Nous en sommes qu’au début du projet, nous avons donc qu’une quarantaine d’inscrit. Mais nous sommes agréablement surpris par le taux d’ouverture qui est d’environ 54%. Peu de gens par contre vont visiter l’article Wikipedia en entier suite à la lecture de l’email (souvent 1 seul).

Le meilleur retour reste les messages qu’ont nous envoie pour nous dire que notre projet plaît.

 

Pour ceux qui ne sont pas encore inscrits, je vous laisse visiter le site web edaw.fr afin de remédier à tout cela.

Pourquoi peut-on avoir peur de l’intelligence artificielle ?

Bonjour,
dans cette article je voudrais parler de quelques points qui peuvent faire peur avec l’évolution de l’intelligence artificielle. Nous ne parlerons pas ici des peurs communes chez les non-initiés au sujet de l’intelligence artificielle comme le vol du travail par les machines, cela arrive déjà aujourd’hui et créé de nouveaux emplois. Nous ne parlerons pas non plus d’une machine unique qui régnera sur le monde et qui peut à tout moment décider de décimer la population. Nous resterons dans les limites des recherches et avancées actuelles. Pour ceux qui ne sont pas renseignés sur l’intelligence artificielle je vous laisse regarder la vidéo de Thinkerview sur l’interview de Cédric Villani (Youtube – 1h19).

 

Duplex :

Nous allons donc parler des toutes dernières évolutions. La première est celle de Google, bientôt en implémentation dans Android, Duplex est un robot capable de prendre des rendez-vous téléphoniques avec un contact humain. Pour découvrir les exploits de cette évolution, je vous laisse regarder la vidéo ci-dessous (Youtube – 5:44) :

 

Cette technologie est étonnante. Personne ne peut rester indifférent à ce genre d’évolution en terme de conversation robot/humain. Il faut avouer qu’ils ont du bosser dur chez Google pour avoir un outils capable de comprendre aussi bien son interlocuteur. Il est vrai que nous étions actuellement dans l’exploit lorsque que notre compagnon Android “OK Google” comprenait un simple mot. Il y a donc ici une vraie révolution et il est tout à fait normal que tout le monde de la tech reste ébahie et qu’on en parle sur tous les sites.

 

DeepFake / Fakeapp :

Nous allons maintenant remonter un petit peu dans le temps, de quelques mois seulement. Il y a eu quelques déboires suite à la publication du logiciel Fakeapp, qui permet de remplacer la tête de n’importe qui dans une vidéo. Le problème avec ce type de logiciel sont les dérives que certains utilisateurs peuvent faire. Disponible librement et gratuitement, il a été bloqué par reddit suites aux publications de vidéos pornographiques où la tête des acteurs et actrices étaient remplacées par celles de personnes célèbres.  Les vidéos de présentations et les premières publications montraient des scènes cultes du cinéma remplacées par la présence de Nicolas Cage (exemple Youtube 2:08). Les dérives de ce logiciel peuvent aller loin comme les vidéos de revenge porn par exemple.

 

Les dangers :

Nous pouvons donc nous poser la question de quels sont les dangers de ce type d’évolutions ? Il faut être clair sur un point, ces avancées technologiques sont un grand pas dans le monde de la recherche de l’intelligence artificielle. Mais que ce passe-t-il lorsque que des outils aussi puissants tombent entre de mauvaises mains ? Vous savez déjà mon opinion sur Google, imaginez-vous que grâce à Android, Google connaît votre voix, vos tics de langage, votre élocution, …; que se passe-t-il si une personne mal intentionnée utilise les logiciels vues précédemment afin de vous voler votre identité ou utiliser votre nom afin de souscrire à des contrats ?

L’outil en lui-même est génial mais il faut aussi en voir les conséquences. Comme tout le monde j’étais fou d’excitation lors de la Google I/O, mais il faut voir plus loin que le progrès. Des personnes mal intentionnées savant faire du reverse engineering peuvent exploiter des logiciels comme ceux-ci à des fins douteuses.

Je peux voir le mal partout comme je le vois chez les géants du net comme Google, je sais très bien aussi que c’est grâce à ces sociétés que le monde de la tech évolue. Mais je pense aussi qu’il ne faut pas toujours aller trop loin pour gagner quelques minutes de son temps. En soit outre le fait que l’élocution et l’adaptation de Duplex à son interlocuteur est bluffante et est une réelle avancée technologique, est-ce bien utile qu’un robot prenne un rendez-vous chez le coiffeur ?

Je vous laisser penser à tout cela, n’hésitez pas à me faire des retours sur Twitter (@lezogeek), je serais ravi d’en discuter avec vous.

Image de présentation : Youtube 

Enigmbox – L’appli qui vous fait découvrir votre téléphone

Je parle rarement sur le blog des applications mobiles et surtout des jeux. D’une part parce que j’utilise que très peu d’application mobiles, cela se restreint aux emails, réseaux sociaux, fichiers, actualités et GPS, d’autre part, j’utilise très peu mon téléphone pour jouer.

Mais j’ai fait une découverte récente en ouvrant le PlayStore : EnigmBox. Cette application est un jeu qui vous permet de découvrir les différentes fonctionnalités de votre téléphone : gyroscope, le son, le tactile bien sur, les vibrations, la navigation, les emails, l’appareil photo … tout cela mixé avec des énigmes parfois assez difficiles. Il n’est pas rare de bloquer au moins 10 minutes sur une énigme. Je suis devenu accro à ce jeu et je l’ai “terminé” en quelques heures. Je n’ai plus qu’à attendre les énigmes quotidiennes.

 

Pour le moment le jeu est composé de 56 énigmes, d’autres sont en développement. Le but à chaque fois et de découvrir une solution ou trouver un petit cœur sur lequel il faut appuyer. Un vrai moment de détente et de réflexion.

 

L’application est gratuite mais vous pouvez acheter des énigmes supplémentaires ou des indices :

 

Comme vous le savez, je n’aime pas donner mes infos à Google, du coup je ne peux pas acheter d’autres énigmes (il faut mettre sa carte sur le Store), du coup j’ai envoyé un email au développeur (qui est français) afin de lui faire un petit don. Je vous invite à en faire autant si vous avez aimé le jeu (via l’application mobile ou le site du développeur).

Festival D – DIY / Débrouille / Fablab

Hello,

Petit retour sur le Festival D qui s’est déroulé ce week-end au théâtre Le Quai à Angers. Ce festival basé sur le monde du fablab, du DIY et de la débrouille a accueilli plus de 2 000 visiteurs samedi (on attend encore les chiffres du dimanche).

Je tiens à remercier l’association Ping de Nantes qui a organisé le festival et qui a permis le bon déroulement du week-end pour nous les bénévoles et les visiteurs.

Nous avons vu de tout : des robots autonomes, des imprimantes 3D, des brodeuses, des jeux imprimés en 3D, des jeux rétros, de la Pi et de l’Arduino à tours de bras, des meubles en palettes, … Nous avons eu le droit à beaucoup de créateurs du Pays de la Loire et de plus loin encore.

 

Source Twitter @marie_albe

Source Twitter @mathieudelalle

 

Des créations de tous les genres :

 

Source festivald.net

Source Twitter @openfabrick

 

Pour tous les âges :

Source Twitter @villeintelmag

 

Source Twitter @ernchemillois

 

 

Pour finir, ce festival à été une super expérience où j’ai pu rencontrer de super acteur du monde des Makers.

Vivement dans deux ans !

MUSE – Dig Down chantée par une intelligence artificielle

Le groupe MUSE vient de lancer une vidéo live sur Youtube où les paroles de la chanson Dig Down sont chantées par une intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle recherche les paroles dans des heures d’enregistrement de chaînes TV en anglais pour laisser chanter les personnes qui apparaissent dans les vidéos. C’est super qu’un groupe de cette ampleur montre la puissance de l’intelligence artificielle.

Je vous laisse regarder :

 

Test SmartWatch U80, la montre connectée à 17€

Saluts les geekos,
J’ai acheté récemment une montre connectée sur Amazon. La Smartwatch U80, la montre connectée la moins chère du site marchant. Je me suis penché dessus car elle avait plus de 400 commentaire et une note de 4/5. Je me suis qu’à ce prix là je pouvais la tester.

Je m’excuse d’avance pour la qualité des photos, prises avec mon téléphone.

La montre est compatible Android (et quelques fois iOS). Les applications suivantes sont comprises dans la montre :

  • Répertoire
  • SMS (Reçus, envoyés)
  • Appels / Composition
  • Tracker de sommeil
  • Réveil
  • Sieste
  • Rappel pour boire
  • Outils : calculatrice / calendrier / chronomètre
  • Podomètre
  • Musique
  • Photo

Je l’ai donc commandé le mardi 11 juillet à midi et elle est arrivée le jeudi matin d’Italie par Colis Privé. Je n’ai aucune image du déballage, je n’ai que la boîte.

Image boite (en cours)

La boîte est simple et ne contient pas grand chose sauf la montre, un câble de chargement USB et la notice.

 

Voici à quoi ressemble la montre une fois démarrée :

 

L’écran d’accueil est assez simple : connexion bluetooth, podomètre et sieste (oui c’est un monsieur sur une chaise). Elle affiche bien entendu l’heure, la date, le niveau de batterie et la connexion bluetooth.

Le bouton de gauche permet d’ouvrir le menu d’application, celui du milieu à composer une numéro sur le menu d’accueil et à changer de page sur le menu d’application. La dernier sert bien évidement à faire un retour.

 

J’ai passé deux jours à essayer de connecter la montre à mon smartphone en Bluetooth. Elle se connectait pendant une dizaine de secondes et puis plus rien. Elle me demandait sans cesse la connexion avec le téléphone. Alors il faut savoir que la connexion Bluetooth était opérationnelle mais que l’application qui est censée envoyer les informations à la montre ne voulait pas reconnaître la montre. J’ai donc cherché sur internet et je suis tombé sur une vidéo d’un américain qui expliquait que les applications fournies officiellement par et pour la montre ne sont pas compatibles avec les versions supérieurs à 5.2 d’Android. Il conseille donc cette application (SmartWear). Sachant que je n’ai pas Google Play sur mon téléphone, je l’ai installé via YalpStore. Et là, miracle, ça fonctionne.

A partir de ce moment là, j’ai pu consulter mes messages, mes appels, écouter de la musique, … J’ai aussi enfin pu tester la montre correctement.

 

 

 

Les messages :

Les messages sont triés comme sur les anciens téléphones : boite de réception et messages envoyés. Nous sommes notifiés par une sonnerie ou une vibration lors de la réception du message. Nous pouvons le consulter mais nous ne pouvons pas répondre (pas de clavier, pas d’interaction avec le microphone). Petit hic, les émoticones ne fonctionnent pas.

 

Les appels :

Alors là, je n’ai toujours pas compris. Je pense que mon microphone n’est pas fonctionnel car lorsque je réponds avec la montre, j’entends l’autre mais lui ne m’entends pas. De plus lors de chaque appel, la montre passe par défaut en périphérique d’appel, je dois donc appuyer soit sur le bouton de la montre pour passer sur le téléphone, soit sur le téléphone dire que je veux le combiné.

On peut aussi, via le répertoire, trouver le numéro de notre destinataire et appeler directement de notre poignet. Bon si vous avez comme moi environ 500 contacts, priez pour qu’il ne soit pas en bas de la liste car lors de chaque scroll, mon doigt appuie sur un contact et ouvre sa “fiche”.

 

Les applications :

  • Le réveil : il fonctionne super. On choisi l’heure, les jours et puis c’est parti. On peut bien sur en régler à différentes heures. Cet outil n’est pas en communication avec le réveil natif de la montre.
  • Tracker de sommeil : alors je pense que le terme tracker est très mal choisi parce qu’il ne track rien du tout. Il faut appuyer sur le bouton de départ (donc quand on va se coucher) et puis là il y a une petite animation d’un animal qui dort. Il faut ensuite cliquer sur un autre bouton pour arrêter le “tracker”. Le résultat est simple : heures de sommeil = heure de sommeil profond. Je l’ai essayé pendant une sieste puis pendant un nuit, même résultat.
  • Le rappel pour boire : je en sais pas comment nommer cette fonctionnalité, mais elle envoie une rappel toutes les 1h30 pour que l’on boive… voilà.
  • Photo : cette application se connecte à l’appareil photo du smartphone et permet de capturer l’image à distance. Autant vous dire que sur ce minuscule écran on ne voit pas grand chose.
  • Musique : alors là j’ai été bluffé. Le son qui sort de cette petit m***douille est assez impressionnant. Les aigus ne sont pas terribles mais le son est assez fort pour en profiter au poignet. Pour lancer de la musique il faut dans un premier temps avoir une application de musique qui soit en marche sur le smartphone. J’ai essayé avec Spotify et c’est fonctionnel. On peut mettre play/pause, changer de musique et modifier le volume.
  • Podomètre : euh là je ne comprends pas trop comment ça fonctionne derrière mais c’est loin d’être opérationnel. J’ai pourtant bien renseigné mon poids et ma taille, ça ne change rien.
  • Paramètres : réglage de l’heure, des sons/vibrations, unités, langues, luminosité, bluetooth, …

 

Les notifications :

C’est un bien grand mot. Les vraies notifications sont celles des SMS et des appels. Dans SmartWear, j’ai choisi de recevoir les notifications des appels, SMS, Telegram, Messenger, K9Mail, calendrier, RSS et Twitter. Les notifications que je reçois sont :

  • Twitter : “Une nouvelle interaction @lezogeek”
  • Telegram : “Un message de xxx
  • Messenger : “Un nouveau message dans une conversation”
  • K9Mail : “Actualisation de l’adresse xxx@lezohtml.eu“, …
  • RSS / calendrier : rien

Nous ne pouvons donc pas voir ce qu’il se cache derrière cette notification. Ce qui du coup est un peu inutile. Heureusement nous pouvons lire les messages et recevoir les appels.

 

 

Le podomètre (à gauche), le réveil (à droite).

 

Évolution :

Je traîne assez souvent sur XDAdevelopers à la recherche de ROMs pour mon portable et par curiosité j’ai regardé s’il existait des ROMs alternatives pour la montre. Et oui, j’ai trouvé, cependant le gars explique que ça peut soit fonctionner soit planter complètement la montre. Je vais donc l’utiliser ainsi quelques temps avant de tester une ROM alternative.

 

Pour résumer les bons côtés et les mauvais :

Les + Les –
La batterie charge rapidement La traduction française au mot à mot
Le son La connexion avec le téléphone
Le prix Appels redirigés obligatoirement vers la montre
Elle émet des sons à n’importe quel moment

 

 

Hacking/Phishing des emails Orange !

Bonjour à tous,

J’ai récemment vu dans mon entourage ou dans mon cercle d’amis, des personnes qui se sont fait prendre leur boite email. Surtout ceux clients de notre opérateur préféré : Orange.

Il n’est pas compliqué pour ces pirates de se connecter sur une boite email. Celles touchées sont les plus vulnérables et donc facilement attaquables. Elles sont protégées par un mot de passe faible.

 

Que fait cette personne avec votre adresse ?

C’est très simple elle utilise votre adresse pour récupérer de l’argent auprès de vos proches ou vos amis. Elle se fait passer pour vous et explique que vous êtes ruiné et que vous avez besoin d’argent pour vous en sortir. Votre ami (ou votre mamie) voulant vous aider, pense vous envoyer de l’argent par mandat cash mais en réalité vire cet argent au pirate.

Le pirate, en accédant à votre boîte email, analyse votre vie, vos contacts, vos voyages, … pour créer un email réel afin que les destinataires (vos contacts) tombent dans le panneau.

Dans mon village natal, le curé s’est fait pirater son adresse email et le pirate a demandé de l’argent aux fidèles. Vous imaginez que de bonnes personnes, voulant aider leur prêtre ont du envoyer de l’argent, … au pirate.

 

Exemple :
Objet : Besoin D’aide
 Bonjour à toi ,
 Dis-moi, où es tu actuellement ? J’espère que je ne te dérange pas ? Je suis dans une situation désastreuse.Je veux t’informer que j’ai effectué un voyage dans lequel j’ai été victime d’une très grave agression et dans cet instant précis j’ai franchement besoin de ton aide financière afin de rentrer au plus vite ,je pourrai te donner plus de détails dans mon prochain mail.C’est vraiment délicat. Réponds-moi le plus vite possible .

 

Voici la démarche à suivre pour récupérer sa boîte email :

 

Si vous y avez toujours accès :

Changez le mot de passe immédiatement*. Puis envoyez un email à abuse@orange.fr en expliquant le problème* (Cette adresse est obligatoire pour chaque fournisseur de mails, si vous n’êtes pas chez Orange, il suffit de changer @orange.fr par le nom de votre fournisseur. Exemple : abuse@sfr.fr).

 

Si vous n’y avez plus accès :

  • Contactez directement votre service client Orange, il vous fournirons un mot de passe provisoire afin d’accéder à votre boîte email. Vous changerez alors immédiatement votre mot de passe.*
  • Envoyez un email expliquant votre situation à abuse@orange.fr.*

 

* Exemple d’email pour abuse@orange.fr :
Bonjour, 


Ma boite email xxx@orange.fr a été utilisée par une personne ne disposant pas d'accès réglementés. Elle utilise mon adresse à mon insu sous forme de phishing. 
Je vous demande de bien vouloir supprimer les accès à cette personne et faire tout ce qui est nécessaire pour pouvoir utiliser mon adresse normalement.

Cordialement
XXX

 

* Changer votre mot de passe :

Lors du changement de votre mot de passe, choisissez un mot de passe fort et facile à retenir. Éviter de l’écrire sur un papier ou l’enregistrer dans votre téléphone. Il doit contenir: lettres, chiffres, caractères spéciaux (*+@€#). Éviter vos prénoms noms ainsi que celui de votre partenaire ou de vos enfants, les noms d’animaux, les villes, … Ou choisissez une forme de hashage du type M3lAniEDu*aNt (pour Mélanie Durant).

Ci-dessous, la vidéo de Gui qui vous explique comment choisir efficacement vos mots de passes :

The Handmaid’s Tale – Saison 1 #LTDS

The Handmaid’s Tale est une série proposée par la plateforme Hulu basée sur un roman de Margaret Atwood datant de 1985. Elle met en scène un monde où les femmes sont démises de leur citoyenneté et ne sont attribuées qu’à certaines fonctions. Elles ne peuvent pas avoir d’argent, être propriétaire, lire, ni travailler.

 

L’univers est celui d’un pays touché par un bas taux de natalité, où les hommes les plus riches ont décidé de mettre en place la nouvelle République de Gilead. Les autres hommes sont soldats, commerçants ou chauffeurs. Les femmes sont divisées en trois catégories: les Epouses qui gouvernent la maison, ce sont les femmes des dirigeants; les Marthas qui s’occupent des tâches ménagères; et les Servantes qui ont été choisies en fonction de leur taux de fertilité afin de donner un enfant sain à leurs maîtres. Lire la suite sur lestagueursdeseries.com ….